www.aviso-asbl.be

AVISO-Logo-400px.jpg

• AIDE AUX VICTIMES DES SECTES • BIENVENUE •

  Un aviso est un navire rapide de lutte sous-marine et de surface

  Dernière mise à jour :  10 septembre 2020    

 Sectes en Belgique, état des lieux : la cata...

rtbf_1.jpgLa RTBf a diffusé, comme cela avait été annoncé ici, son enquête sur les dérives sectaires en Belgique le mercredi 9 septembre 2020 à 20.20 h (sur la "Une"). Ce reportage est désormais disponible sur le site Auvio que l'on peut consulter directement en cliquant ici. A noter qu'AViSO a en partie participé à ce projet, via son président André Frédéric (le Monsieur anti-sectes belge) et Dany Lesciauskas, ex-policier spécialisé. Le constat des journalistes Valentin Boigelot et Justine Katz, fort étayé, n'a rien de réjouissant : justice, politique et institutions en défaut...

 Chevaux cruellement estropiés : piste sataniste abandonnée

TTF1.jpgF1 annonçait, le jeudi 27 août 2020, que la gendarmerie française suivait la piste d'une secte sataniste pourFR3.jpg expliquer le massacre ou la torture de chevaux dans différentes régions de France. D'autres médias avaient confirmé avec leurs propres sources. Mais ces mêmes organes de presse français ont indiqué, le 4 septembre 2020, que cette piste sectaire ne tenait plus la route.

 France : la Miviludes déménagée d'office

Vendredi 10 juillet 2020 en fin d'après-midi, les membres de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, créée à Paris le 28 novembre 2002) ont appris que leur institution, anciennement estimée comme une priorité en France, fera l'objet d'un déménagement provisoire et précipité dès le vendredi suivant, donc le 17 juillet 2020. A l'automne de 2019, on avait malheureusement appris que l'intérêt du monde politique français pour la lutte contre les sectes avait fortement diminué. Ceci explique cela...

 Virus, gourelles et gourous : question au Parlement

0.jpgLe président de notre association, André Frédéric, s'est adressé le 24 juin 2020 à la ministre Valérie Glatigny, ministre entre beaucoup d'autres choses et avec d'autres personnes de l’Enseignement, des Hôpitaux, de l’Aide à la jeunesse, etc. Bonne question, basée sur l'idée que "La crise du coronavirus a profité aux sectes et à leurs gourous". De la réponse, il ressort à nouveau, remarque André Frédéric, que les moyens manquent pour traiter le sujet. Et que les autorités ne semblent pas être vraiment au fait des besoins des victimes.

Lire l'intervention de notre président en PDF  (ou)  L'écouter sur Youtube

 Abus de faiblesse, enfin les chiffres : +- 230 par an !

Le Parlement belge avait adopté, le 26 novembre 2011, la loi dite "abus de faiblesse", permettant d'incriminer les personnes qui s'autorisent à profiter de la détresse physique ou, surtout, morale des personnes vulnérables. Ciblés, notamment : les gourelles, gourous, psychodérapeutes et autres grignoteurs de cervelle. Le texte en question ajoutait cet abus comme circonstance aggravante à toute une série d'infractions mais créait aussi une infraction spécifique. Crac dedans pour les broyeurs de conscience !  Mais, malgré les années, on en mesurait mal le résultat, par manque de données. Or on apprend que, à la suite d'une question parlementaire du fondateur d'AViSO, André Frédéric, le ministre de la Justice, Koen Geens, a pu fournir les chiffres.

"Le tableau en annexe reprend le nombre de faits enregistrés par les services de police en matière d'abus de faiblesse de personnes, tels qu'ils sont enregistrés (...) sur la base de procès-verbaux, pour la période 2013-2018 et le premier trimestre de 2019, au niveau national", indique le ministre.

tableauaubus.jpg

Haut de page

 

AViSO - Aide aux victimes des sectes - asbl   |   16, rue de la Charrette - 4130 Tilff   |   0494 31 22 01   |   contact@aviso-asbl.be
Copyright www.aviso-asbl.be © 2013 - 2015. All Rights Reserved.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies.